• Elisabeth Falcone

Récupérer Equilibre et Harmonie dans nos Vies, et agir en Conscience à partir de cet espace.

Ils m’avaient dit… « On est ici pour travailler…La vie privée, personnelle, les soucis, on les laisse à la porte… »


Peut-être avez-vous vécu la même chose. Il y a quelques années, la norme était de tenter d’ériger une frontière entre vie personnelle d’un côté, et vie professionnelle de l’autre. Cette tendance se retrouve encore dans certaines organisations, publiques ou privées, de moins en moins il est vrai. Toujours trop. Car nous ne sommes pas une chose ou une autre. Nous sommes un «tout » fait d’autres « touts», à chaque instant de nos Vies. Des holons, en quelque sorte.

A cette époque déjà cela m’interpellait. Mais ne me révoltait pas encore. J’étais passionnée par ce que je faisais, l’analyse, le contrôle de gestion, structurer, trouver des solutions, tout cela dans un comportement très

« carriériste »...Ce mot là aussi, je l’ai appris plus tard. Je n’attachais pas d’importance à ces étiquettes. Tout ce que je savais à ce moment-là, c’est que j’avais besoin de Passion, d’adrénaline. Et que la vie des organisations m’apportait cela. Les mots que l’on pouvait mettre sur mes comportements n’avaient aucune importance.

Donc cette frontière, cette limite entre deux dimensions théoriques de notre vie m’étonnait quelque-part. Mais je n’avais pas le temps de prêter attention à cela, le malaise n’était pas encore assez grand...

Et puis au fil du temps, les rencontres avec des personnes magnifiques, l’émulation au cœur des équipes, la dimension humaine de ma fonction ont fait qu’à un moment je n’ai plus pu.

Plus pu me contenter uniquement de chiffres, de productivité, de rentabilité. Plus pu fonctionner avec des structures dont je ne partageais pas les valeurs, avec des hiérarchies qui ne voulaient s’intéresser qu’à certaines parties des individus avec lesquels elles interagissaient.

Plus pu voir des personnes que j’avais rencontrées dans leur humanité me voir arriver comme une « fonction » analytique et structurante.

La dissonance avait pris le dessus. J’imagine que cela aussi résonne quelque part en vous.

J'allais donc vaillamment répondre à mon Appel!

Réponse à l’Appel

Donc je suis partie. J’ai quitté ces structures. Ma mission était claire : j’allais les aider à fonctionner autrement. A réaliser qu’en réintroduisant la dimension Humaine, leur rentabilité allait s’envoler ! J’avais découvert ma Voie : tout ce qui touchait au développement personnel – la PNL avant tout bien sûr ! – et le coaching. Créer des ponts entre les individus, les équipes, les organisations, mettre du lien, mais avant tout créer des ponts de soi vers Soi…

Une Aventure MAGNIFIQUE et.....EXIGEANTE!

A aucun moment je ne l'ai regretté. Quelles qu' aient été les difficultés. Car ce que je n'avais pas même imaginé à l'époque, c'est l'énergie et la lucidité que cet Appel allait exiger de moi. Et de tous ceux et celles que j'allais accompagner par la suite.

Car répondre à l'appel, c'est déjà immense et ce n'est que le premier pas. Ensuite, et quelle que soient nos aspirations, il s'agit d'avoir l'énergie nécessaire pour tenir la distance. Et cette énergie vient essentiellement et "tout simplement" de la conscience que nous avons des différentes dimensions de nos Vies et de la façon dont nous les accompagnons. Dans un mouvement permanent. Car- non! - nous ne sommes jamais arrivé(e)s et toujours sur le Chemin.

C'est exactement ce Chemin que je souhaite aujourd'hui partager le plus simplement possible avec le plus grand nombre de personnes.

Pour que, dans une certaine mesure, il soit plus simple, plus accessible, plus tôt.

C'est mon Voeu le plus cher.


Elisabeth

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout