Rechercher
  • Elisabeth Falcone

Il est Temps.

Nous vous avions invité précédemment à envisager quelques questions, si vous en ressentiez le besoin bien sûr !, sur le sens de nos Vies. Sur ce que nous sommes appelés à emmener sur cette Terre, ce qui vient à travers nous, individuellement et collectivement.

Ce temps de confinement se prêtant idéalement à cette introspection.

Parce-qu’avant nous n’avions « jamais le temps », n’est-ce pas ?


Je vous renvoie à notre article « L’instant Parfait ».


Alors, où en êtes-vous désormais ? Ces quelques jours, semaines après. De façon volontaire ou pas, consciente ou pas, ce temps nous « travaille », nous façonne, nous fait avancer, d’une façon ou d’une autre.



Les premiers retours que nous avons de votre part sont parfois de Joie, de « Enfin ! » et puis aussi de peurs, malaises, mal êtres, qu’ils soient très marqués ou diffus…L’essentiel est alors de ne pas rester bloqués à ce stade, surtout pas. Parce-que dès lors que ce signal apparaît, il est déjà trop tard. Trop tard pour l’ancien, tout ou partie. Trop tard pour celui ou celle que vous étiez jusqu’à cet instant « d’avant ». Et c’est une excellente nouvelle ! Nous sommes des êtres Vivants, non des mausolées… Apprendre à être attentifs à ces signes est quelque part le plus grand cadeau que nous puissions nous faire pour Vivre enfin peut-être, et vivre en Conscience. Fatigant, oui, sans doute. Bousculant. Certes. Il ne s’agit en aucun cas de renier celui ou celle que nous étions. C’est lui, c’est elle, qui nous a emmenés là où nous sommes aujourd’hui. Il s’agit bien plutôt de les remercier, avec gratitude et honneur, pour ce qu’ils ont fait pour nous. Et de les laisser aller. Nous les aurons alors « intégrés » dans notre devenir. C’est la seule façon d’avancer, de façon constructive s'entend, et en Vie. La bonne nouvelle? Ce mouvement est perpétuel! Alors autant en prendre l'habitude, s’entraîner, pratiquer!


Et le moment est propice, ne trouvez-vous pas ?


Lorsque le nouveau frappe à notre porte, il s’agit juste de lâcher. D’avoir cette lucidité, ce courage.

Et de se laisser éblouir.


Car bientôt nous devrons nous investir dans le temps « d’après ». Construire en conscience.

Je me délecte parfois à l’avance de ces premiers instants où nous nous retrouverons ! Gageons qu’il y aura beaucoup d’émotions, de douceur, une sensation peut-être d’irréel…d’éveil au nouveau, de rencontre…Et pourtant...Cela n'est-il pas notre Essence même? Quoi qu’il en soit nous nous devrons de construire ensemble, éviter de retomber dans l’ancien, dans ces erreurs qui nous aurons emmenés là.

Nous devions apprendre, certes. Nous aurons appris.

Pour ce faire, construire ensemble, collectivement, ne sera possible qu'à partir de nos individualités renouvelées et affirmées. Et nous pourrons alors nous soutenir collectivement, dans une nouvelle connexion, d’Âme à Âme, de Cœur à Cœur, renforcées, plus sûres, plus matures, plus responsables. Moins de peurs, moins d’apparences, plus d’affirmations, d’authenticité. Cela me donne déjà envie, et vous ? Alors, si cela vous tente, et si vous sentez devoir approfondir, clarifier encore quelques points vous concernant, faisons simple ! Nous avons encore le temps, autant en profiter !

Je vous propose de vous poser et de répondre en toute authenticité – c’est uniquement pour vous ! - à trois questions.

Prenez une feuille, notez les, noir sur blanc – cela « ancre » dans la réalité, beaucoup plus que simplement dans nos têtes !, et lassez libre cours à tout ce qui vous vient, tout ce que vous voulez sortir, poser, tout ce à quoi vous souhaitez donner corps pour votre futur. Et puis vous garderez précieusement vos quelques lignes, et vous y reviendrez.

Et vous constaterez.

Vous constaterez à quel point certaines choses se seront matérialisées.


Posez des intentions. Et agissez.


Pour les questions, tout simplement :

- Que voulez-vous garder dans vos Vies, que vous ne pouvez vous empêcher de faire, d’aussi loin que vous vous souveniez ?

Où est votre Cœur, qu’est-ce qui vous pousse à agir, quelles que soient les circonstances, les difficultés rencontrées ? Où est-ce que vous vous relevez, à chaque fois que vous tombez? Je parle bien d’agir, à défaut ce ne sont que des vœux pieux.


- Que souhaitez-vous arrêter ? Qu’est-ce qui vous pèse désormais ? Où constatez-vous une usure, une lassitude, ce signal subtil? Il n'est pas forcément dans votre tête. Ce peut être un murmure, sensation diffuse, dans votre corps.


- Que souhaitez-vous mettre en place ?

Que vous n’avez jamais osé, quelle qu’en soit la raison ?


Cela vous paraît peut-être très compliqué. C'est aussi très simple. Tout dépend du point de vue et de l'état d'esprit avec lequel vous les abordez. Si cela vous paraît compliqué, difficile, voire impossible à mettre en oeuvre, demandez vous également si vous pouvez faire autrement. Si vous pouvez "rester" là où vous êtes aujourd'hui...Parfois nous nous sentons incapables de partir, de lâcher, ....et pourtant nous savons déjà qu'il nous est impossible de rester, de faire "comme avant"...n'est-ce pas?

Et si ce travail nécessite de regarder à l'intérieur de vous, donc dans une introspection, et seul(e) à certains moments, n’oubliez pas : rien ne vous oblige à rester seul(e), à chaque instant...




Nos prochaines interventions

+33(0)6.75.20.62.83

+33(0)4.97.02.07.12

Nice - Sophia Antipolis

2, Ch. de Bergiarde

06670 Colomars - FRANCE

Bureaux : Le Village by CA

Rue Claude Daunesse

Sophia Antipolis

follow US

  • Gris Twitter Icon
  • Gris Facebook Icône
  • Gris LinkedIn Icône

Mentions légales

Copyright  Elisabeth Falcone